Terroirs De Bordeaux

Edition du 06/12/2022
 

Château Fonbadet

Charme

Château FONBADET


Au nord du petit village de Saint-Lambert, les Domaines Peyronie occupent un terroir de choix, situés entre les plus grands crus de l’appellation Pauillac (Château Mouton Rothschild, Château Latour, Château Lynch-Bages, Châteaux Pichon Longueville Baron et Comtesse). Ses 20 hectares exceptionnellement situés sont protégés de l’intérêt de ses prestigieux voisins par une très ancienne et solide tradition familiale. De ses 20 hectares, 1.50 ha seront récoltés et vinifiés afin d’élaborer le Château Pauillac, 6 ha pour le Château Fonbadet, et 12.50 ha pour l’Hamonie de Fonbadet, second vin de Château Fonbadet. La famille Peyronie peut revendiquer des racines vigneronnes dans la région depuis le tout début du XVIIIe. Deux siècles plus tard, l’arrière grand-père de Pierre Peyronie, est régisseur du Château Lafite-Rotschild, tandis que celui de son épouse Jany occupe la même fonction... au Château Mouton-Rothschild. Pascale, juriste de formation, a pris la suite alliant le respect des traditions et l’utilisation des techniques modernes. En 2015, s’ouvre un nouveau chapitre de l’histoire des Domaines Peyronie. Forte de ses bons gènes et de la rareté de son terroir, Pascale Peyronie a décidé de se donner tous les moyens de porter au plus haut la qualité de ses vins. Pour l’aider dans cette démarche élitiste, elle a fait appel à Michel Rolland. Une complicité amicale est née de cette rencontre. En 2015, c’est l’arrivée des vinifications intégrales. Les raisins sont mis en barriques directement après éraflage et y restent 4 à 6 semaines durant lesquelles sont faites les fermentations alcooliques et malolactiques. Afin d’assurer des fermentations homogènes, les barriques sont “roulées” trois fois par jour à raison de 10 à 15 tours. Ce process permet aux lies d’être remises en suspension ce qui donne un vin avec beaucoup de volume et de gras. De même, l’extraction du bois sera plus fondue et le fruit respecté. De ces barriques va voir renaître le Château Pauillac, une production confidentielle de quelque 2 400 bouteilles, le bijou de la propriété tant par sa couleur, que par sa concentration, sa rondeur, son fruit, et ses tannins qui en font un vin d’exception. Toutes ces nouveautés conjuguées à des rendements très maîtrisés (37 hl/ha pour le Château Fonbadet, 18 hl/ha pour le Château Pauillac) vont permettre de faire déguster des vins élégants, veloutés, soyeux tant pour le Château Pauillac que pour le Château Fonbadet et pour le second vin, l’Harmonie de Fonbadet. La qualité des millésimes 2020 : cassis, mûres, cerises noires au premier nez puis des notes de brioche, de pain grillé, d'expresso à l'aération. La bouche est dense, avec une trame tannique enrobée très séductrice. La fraîcheur des Cabernet-Sauvignon donne de la longueur à l'assemblage qui laisse en bouche des notes persistantes de fruits noirs. 2019 : riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux nuances de fruits macérés et de cannelle, très équilibré au nez comme en bouche, avec ce charnu et cette pointe d’épices spécifique, c’est un grand millésime, aux tanins enrobés. Beau potentiel de garde.

   

Château Fonbadet

Pascale Peyronie
47, route des Châteaux
33250 Pauillac
Téléphone : 05 56 59 02 11

Email : contact@chateaufonbadet.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château BELLES-GRAVES


Situé sur une croupe graveleuse orientée plein sud, le vignoble familial couvre 17 ha, Merlot pour 88% et 12% de Cabernet franc. “La qualité du raisin au moment des vendanges, précise Xavier Piton, dépend du travail raisonné de l’homme à la vigne, mais est aussi régie par la climatologie, car c’est encore la nature qui reste maîtresse du jeu. Deux à trois semaines avant la maturation des raisins, des contrôles de maturité sont réalisés à la vigne, deux fois par semaine, pour prélever des baies de raisins dans chaque parcelle afin de suivre leur teneur en sucre et en acide. L'ensemble vieillit en fûts de chêne français. La dégustation, tout au long de l'élevage est notre fil conducteur. C'est en fonction de notre palais que nous intervenons sur le vin. Comme au cours de la vinification, rien n'est systématique.” Nous faisons une culture raisonnée en s'adaptant au climant tout en utilisant des produits respectueux de l'environnement, nous sommes certifié HVE.” Belle réussite encore avec ce superbe Lalande-de-Pomerol 2019, riche en couleur comme en arômes, aux notes de fruits rouges frais, d’humus et de cannelle, aux tanins puissants et harmonieux, un vin qui devrait tenir toutes ses promesses. Remarquable 2018 , il est tout en charme, élégant mains intense, finement parfumé (petits fruits surmûris), tout en bouche, classique comme il se doit. Magnifique Lalande-de-Pomerol cuvée X 2018, un vin riche et rond, a de séduisants arômes de fruits noirs prononcés, et développe des notes de mûre et réglisse persistantes en fin de bouche. Quant au très beau 2016, on vous le suggère aujourd’hui sur une poularde truffée aux légumes.

Xavier Piton
1, allées de Belles-Graves
33500 Néac
Téléphone :05 57 51 09 61
Email : x.piton@belles-graves.com
Site personnel : www.belles-graves.com

Château BRAN de COMPOSTELLE


On ne présente plus ce superbe Bordeaux Supérieur cuvée Louisa Bio 2016, élevé en fûts de chêne 12 mois, dont 1/3 de barriques neuves, vinification traditionnelle avec cuvaison longue (vignes 25 ans en moyenne, Merlot et Cabernet-Sauvignon sur sol argilo-calcaire), où s’entremêlent les fruits mûrs et l’humus, c’est un vin corsé, avec des tanins présents et savoureux, très bien élevé, alliant puissance et finesse, de garde, un vin qui bénéficie d’un formidable rapport qualité-prix-plaisir. Le Bordeaux Supérieur 2019 Bio, est tout en bouche, au nez complexe et délicat (cassis mûr, épices), mêlant puissance et finesse, un vin riche et bien charnu comme on les aime, comme ce Bordeaux rouge Bio 2019, de robe grenat, tout en arômes, aux jolis tanins souples, au nez de pruneau. On termine sur le Bordeaux rosé Bio Mademoiselle Adèle B. de Compostelle 2021, il est franc, de belle teinte, tout en arômes, de bouche friande et corsée à la fois, c’est un vin parfait sur une salade de tomates mozzarella ou un tajine de poulet aux citrons confits. Voir le Château Pont Les Moines, dans les Côtes.

Éric Barrat - Vignobles Gagné et Barrat
10, chemin La Maçonne
33760 Frontenac
Téléphone :05 56 23 98 50
Email : brancompostelle@aol.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaupontlesmoines

Château BALLAN LARQUETTE


Au sommet. Une histoire de passion familiale pour ce domaine de 27 ha, où trois générations travaillent ensemble. Des ancêtres cultivateurs sont identifiés depuis au moins 6 générations sur ce domaine familial viticole du bordelais. Dès le début du XXe siècle, les arrière grands-parents, puis les grand-parents du propriétaire actuel Régis Chaigne exploitent des terres et vignes à Cantois d'une part (lignée paternelle) et à Saint-Laurent-du-Bois (lignée maternelle). Régine et Jean-Claude, ses parents, perfectionnent l'exploitation à partir du début des années 1970, sélectionnent leurs terroirs, modernisent l'outil de vinification, réalisent les premières mises en 1975, destinées à une clientèle d'amis développée par le bouche à oreilles. Régis s'associe à ses parents en créant avec eux “Vignobles Chaigne et Fils” en 1992. Il poursuit le développement, acquiert de nouvelles parcelles, développe la vente aux professionnels, modernise le chai, constitue une équipe. Remarquable Bordeaux rouge cuvée Prestige Château Ballan-Larquette 2016, présenté dans une belle bouteille lourde, riche en couleur, corsé, charpenté, qui sent bon les fruits cuits et les sous-bois, de bouche puissante, qu’il faut prévoir sur une cuisine épicée, comme un curry d’agneau ou un pigeon en compote de cèpes. Pour le Château Ballan-Larquette encore, il y a ce Bordeaux blanc 2019, parfumé (lis, agrumes), tout en rondeur, avec une note de fraîcheur caractéristique, le Bordeaux rosé 2020, aux arômes fruités de fraise, de pêche blanche, avec cette pointe de nervosité agréable, subtilement épicé, est très séduisant. On poursuit avec ce Bordeaux Clairet 2020, de robe rubis, qui séduit par sa puissance d’arômes, de bouche pleine. Le Bordeaux rouge 2018, aux notes de cassis mûr et de fraise des bois, tout en arômes et structure, d’une belle ampleur, un vin corsé, et ce gourmand Bordeaux blanc mœlleux 2020, avec ces nuances de pomme et de fumé, qui mêle suavité et finesse, très frais au palais, à prévoir avec un riz au lait ou une soupe d'abricots. Goûtez cette jolie cuvée parcellaire, “Encore Soif” Le Merlot de Lestang 2020, de couleur brillante, charpenté, élégant, aux tanins amples, un vin à la fois riche et souple, très équilibré, au bouquet intense avec des notes de sous-bois et de cerise cuite en finale. Vous allez aimer aussi ce beau Bordeaux Supérieur Château Peynaud 2015, 70% Merlot et 30% Cabernet-Sauvignon, tout en couleur, avec ces notes subtiles d’humus et de petits fruits rouges surmûris (cassis, prune), de bouche fondue mais intense, un vin velouté et charpenté, parfait aujourd’hui sur, par exemple, des brochettes d'agneau grillées ou un lapin rôti. Présenté avec une superbe étiquette, son Entre-Deux-Mers Domaine de Ricaud 2020, 50% Sauvignon et 50% Sémillon, est minéral, un vin où s’entremêlent des notes de fruits blancs frais et de chèvrefeuille au palais, tout en harmonie, parfait, notamment, avec des Gravettes d'Arcachon à la bordelaise ou une tourte au haddock et aux endives.

Eléonore et Régis Chaigne
Vignobles CHAIGNE et Fils
33540 Saint-Laurent-du-Bois
Téléphone :05 56 76 46 02
Email : regis@chaigne.fr
Site personnel : www.chaigne.fr

DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


Un domaine de 19 ha issu d’un terroir exceptionnel de graves siliceuses et d’argiles graveleuses parsemées de moellons calcaires (70% Sauvignon, 14% Sauvignon gris et 16% Sémillon pour les vins blancs; 63% Merlot, 27% Cabernet-Sauvignon et 10% Cabernet franc pour les vins rouges). Vendanges manuelles, élevage du blanc 40% en barriques neuves pendant 6 mois sur lies fines et 60% en cuves sur lies également; le rouge : vin de goutte 85% de la récolte en barriques pendant 12 mois et vin de presse 15%. Le vin produit sur le domaine se caractérise par une expression minérale autant en rouge qu'en blanc reflétant le type de sol argilo-calcaire. La vigne est présente depuis longtemps au Domaine de Grandmaison : dès le XVIIIe siècle, Monsieur de Belleyme, Ingénieur cartographe du Roi Louis XV, mentionne notre crû alors appelé Barreyre. Au fur et à mesure des époques, la production de vin s’est parfois interrompue, (à cause du gel, du phylloxéra), et a parfois fait place à la polyculture. Grandmaison a aussi fait office de maison de campagne. François Bouquier, qui avait dû quitter son Cantal natal au début du vingtième siècle, y fit quelquefois les vendanges et acquit le domaine en 1939, quand il sut qu’il était à vendre. Puis, à partir de 1970, Jean (son fils) et son épouse Françoise reconstituèrent le vignoble et entreprirent la construction de l’actuel cuvier. Grandmaison entrait alors à nouveau en production. Depuis 1988, c’est François (leur fils) qui vinifie et avec son épouse Mayi, tous deux se consacrent à la propriété familiale depuis 1993. Remarquable Pessac-Léognan rouge 2019, au nez délicat, charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...), c’est un vin intense au nez, ample en bouche, velouté, bien classique du millésime, de garde, bien entendu. Le 2018 est riche et suave, aux notes de fruits, de cannelle et d’humus, très équilibré au nez comme en bouche, servi par une belle structure (14,50 €). Une valeur sûre et très abordable aussi, leur Pessac-Léognan blanc 2020, persistant et racé, a un nez de pain grillé et de pêche, il est riche en arômes comme en bouche, un vin ample et gras, aux nuances de pomme mûre et de noix en finale (15 €). Le 2019, riche au nez, d’une grande complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de noix, de citron et de pomme, et dégage une bouche puissante et une longue finale, un bien joli vin qui s’accorde parfaitement avec, par exemple, des chipirons froids farcis à la basquaise ou des filets de merlan en papillote.


182, avenue de la Duragne
33850 Léognan
Téléphone :05 56 64 75 37
Email : courrier@domaine-de-grandmaison.fr
Site : domaine-de-grandmaison
Site personnel : www.domaine-de-grandmaison.fr


> Nos dégustations de la semaine

Domaine de CHEVALIER


À la tête des Premiers Grands Vins Classés, en blanc comme en rouge, ce qui n?est pas si courant, d?autant plus qu?il est indéniable que les prix sont largement justifiés pour un tel niveau de qualité.
?Au Domaine de Chevalier cette période de Covid sans voyages, ni réceptions m?a permis de me dégager du temps et de pouvoir me concentrer sur notre demande de certification en Bio sur l?ensemble de nos propriétés, nous raconte Olivier Bernard. Ce type de culture représente pour moi l?avenir car cela correspond à ma devise : ?Donnez-moi un grand fruit et je ferai un grand vin?. La bio et la Biodynamie, ce sont aussi un état d?esprit qui nous porte à un très grand respect de nos terroirs et à cette dimension supplémentaire qui se retrouve aussi dans nos Vins. C?est avant tout une vraie démarche d?observation, de retour à l?essentiel, des choix guidés par la nature. Quand on en termine avec les produits de traitements de synthèse, on se doit d?être au plus près des vignes, d?anticiper car, la moindre erreur ne pardonne pas? Ce choix en Biodynamie est un choix très vertueux et très exigeant, il n?y a plus de place à l?approximation, car on risque d?être rapidement sanctionné par la nature, la précision est le maître mot.
Cela fait déjà une dizaine d?années que nous avions entamé ce processus, un vrai changement des mentalités, une vraie révolution ! Dès 2016, nous étions déjà dans ce mode cultural sur la moitié de nos propriétés.
Nous sommes en cours de certification, les blancs seront certifiés en 2023 et les rouges en 2024. Que ce soit au Domaine de Chevalier, Château Lespault-Martillac, Clos des Lunes mais aussi Château Poumey à Gradignan.
Le 2021 a été sans doute le millésime le plus compliqué à faire depuis mon arrivée en 1983. Cela a commencé par une forte gelée début Avril, puis, en Mai et Juin, nous avons eu beaucoup de pluie, ce qui nous a obligé, avec notre culture en Bio, à être extrêmement attentifs et vigilants.
Finalement, on ne se plaint pas et on s?en sort plutôt bien avec ce millésime 2021 : 30 hl de rouge et 40 hl de blanc. Ce n?était pas parti pour avoir un millésime de grande maturité, il a fallu se battre, prendre des risques insensés pour attendre au maximum la maturité surtout pour les rouges, nous l?avons fait et, sincèrement, nous avons gagné !
Les blancs sont très réussis, ils présentent de la tension, beaucoup de fraicheur et une belle énergie, c?est vraiment l?apanage de ce 2021. Nos rouges 2021 ont été sauvés par un anticyclone de début Octobre qui a permis d?affiner la maturité des Cabernets-Sauvignons, c?est dommage pour ceux qui ont vendanger trop tôt fin Septembre? Heureusement, donc, ces dix derniers jours d?Octobre nous ont permis de sauver le millésime et surtout les Cabernets-Sauvignons qui étaient très qualitatifs, d?une belle maturité, ils ont d?ailleurs la part belle dans l?assemblage avec 80%, auxquels s?ajoutent 10% de Merlot (le cépage qui a le plus souffert), 5% de Cabernet franc et 5% de Petit Verdot. Nous obtenons un 2021 certes d?un petit rendement, mais très qualitatif, il me fait penser au 2014, des Vins à la fois d?une belle puissance mais aussi d?une grande élégance.
A Sauternes, nous n?avons fait que du blanc sec et pas du tout de liquoreux car, en 2021, le vignoble a été fortement impacté par le gel.
Clos des Lunes, cette propriété créée en 2011, continue sa courbe d?expansion puisqu?on vend beaucoup plus que l?on ne produit (sic) ! Le marché manque de vin blanc sec et nous sommes victimes du formidable succès de Clos des Lunes - Lune d?Argent. Nous conservons notre assemblage 70% Sémillon et 30% Sauvignon. 2021, c?est un millésime d?une très belle fraicheur, les Sémillons n?étaient pas en sur-maturité, les Vins sont d?une belle tension et généreux à la fois, c?est un très beau millésime en Clos des Lunes.
Nous travaillons sur la modification du cuvier du Domaine de Chevalier qui date de 1991, nous refaisons aussi le cuvier du Domaine de la Solitude, nous continuons d?investir fortement au bénéfice de la qualité, notamment avec des cuves béton avec des rapports hauteur et largeur qui privilégient d?un important contact entre la surface de marc et le jus. Ces cuves béton proposent un bon échange gazeux entre le milieu intérieur et extérieur, en qualité de vinification c?est, à mon avis, le top. Dans un cuvier il faut tous les matériaux, les cuves bois, cuves Inox et cuves béton.
Mes deux fils Adrien et Hugo travaillent avec moi, Adrien s?occupe de toute la partie commerciale dont il est en charge aujourd?hui, et Hugo est plus axé sur la partie technique dont au Clos des Lunes, c?est donc une grande chance d?avoir mes deux fils avec moi.
Nous utilisons les bouchons Diam?s depuis 2008, nous avons envoyé 3 ou 4 millions de bouteilles à travers le monde entier et nous n?avons jamais eu un seul retour, nous avons un bouchage garanti, on peut ouvrir des millésimes anciens en toute sérénité, ils sont tous magnifiques, d?une grande fraicheur aromatique.
Si on compare 2018, 2019 et 2020 : pour nous, 2018 est un millésime d?une grande puissance, le charme, la grande élégance. 2019 est moins concentré et puissant, il est très classique de Bordeaux, plus sur l?élégance, la longueur, la tension, la subtilité, un vin d?une grand distinction. 2020 est à l?opposé de tout cela, il est plus sur la notion de puissance, de concentration, c?est un millésime costaud qui en impose, il n?a peut-être pas la subtilité du 2019 qui est plus ?féminin?, très élancé, quand le 2020 est plus ?masculin?, plus musclé. A chaque vinification je m?efface devant le grand raisin, c?est pour cela que chaque millésime a son caractère propre, c?est un peu comme deux enfants d?une même famille, tellement semblables mais aussi tellement différents. Nous commençons à préparer la célébration de mes 40 ans au Domaine de Chevalier, ce sera en 2023 avec différentes manifestations.?

On a découvert Chevalier en... 1980, à, l?époque où ce domaine commençait déjà à s?imposer sous la houlette de Claude Ricard, avec lequel on a beaucoup appris sur les terroirs bordelais, puis Olivier Bernard a repris les rênes, pour le porter là ou il est. On ne peut qu?adorer son Pessac-Léognan rouge 2019, gras, exceptionnel, au bouquet intense et complexe (griotte, pain d?épices?). La bouche est charnue et suave et les tanins veloutés. Cela donne un vin charmeur, frais et sophistiqué. Formidable 2018, dense, aux tanins présents, riche et parfumé en bouche, bien marqué par son terroir, associe puissance et distinction, avec ces nuances de griotte confite et d?humus, un bel exemple de ce très grand millésime bordelais.
Le 2017 est vraiment remarquable, de robe grenat intense, équilibré, aux notes de cassis bien mûr, avec des nuances fumées, puissant, corsé, un vin qui commence à se fondre. 
Splendide 2016, de couleur intense, ample et parfumé, aux connotations de fruits rouges macérés avec cette note de fumé délicate au palais, persistant en bouche, un vin gras, bien corsé, aux tanins puissants et mûrs. Dans la lignée, le 2015, puissant, savoureux, est riche en couleur comme en matière, d?une belle couleur aux reflets violets, un vin qui mêle structure et distinction, très classique, très parfumé, avec ces notes d?humus et et de fruits surmûris. 
On est également sous le charme de ce Pessac-Léognan blanc 2020, suave et harmonieux, où dominent la pêche et les agrumes, tout en structure et parfums, aux nuances délicates de noix fraîche et de lis, tout en bouche, d?une longue finale . Le 2019, aux effluves de petits fruits frais et de pain grillé, d?une belle onctuosité, alliant finesse et structure. Très beau 2018, de teinte pâle, fin, ample, aux nuances délicatement citronnées, avec cette pointe de nervosité présente, d'une grande persistance aromatique au palais. Le 2017, tout en bouche, est typé, au nez fin où l?on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette, de bouche ronde et persistante, à ouvrir sur une escalope de veau comme sur des crustacés. 

Olivier Bernard
102, chemin Mignoy
33850 Léognan
Tél. : 05 56 64 16 16
Email : olivierbernard@domainedechevalier.com
www.domainedechevalier.com
 


Château CANTINOT


C'est en 2002 que la famille Bouscasse jette l'ancre au Château Cantinot. Après une vie consacrée au monde maritime, Yann Bouscasse acquiert avec sa femme Florence le Château Cantinot. L'homme de la mer se révèle amoureux de cette terre et de ces vignes qu'il veut accompagner avec passion pour produire de grands Blaye, Côtes de Bordeaux? mais surtout de grands Cantinot.
Florence est la petite-fille de Nicole de Luze et de Pierre Vieljeux qui fut président de la compagnie maritime Delmas Vieljeux, et Yann était courtier maritime. La roue de Mulhouse, emblème de la compagnie maritime, devient la marque de reconnaissance du Château et signe son renouveau. Après des études consacrées à la viticulture et l'œnologie, Nicolas Bouscasse fait ses premières armes à la propriété puis prend la responsabilité de la vinification et de l'élevage. Maître de chai, il est aussi chef de culture. Héritier d'une grande lignée et second d'une fratrie de quatre enfants, Nicolas considère le Château Cantinot comme le ?petit dernier? de la famille !
Goutez ce Blaye Côtes de Bordeaux Château Cantinot 2015 de belle teinte grenat foncé, avec ce nez d?épices et de fruits rouges à noyau très mûrs, bien charpenté, parfumé en bouche, aux tanins bien présents mais soyeux. Savoureux Blaye Côtes de Bordeaux Les Tours de Cantinot 2011, au nez persistant (griotte, violette), très équilibré, aux tanins savoureux, séducteur au palais. Beau 2010, d?un rouge profond, il est riche en fruits et en arômes, tout en finesse tannique, c?est un vin très parfumé, ample et structuré, d?une belle finale en bouche, comme le 2009, au nez intense où s?entremêlent les fruits mûrs et l?humus, corsé, avec des tanins présents et savoureux, alliant puissance et finesse, de garde, naturellement. Le 2007 se goûte parfaitement, où se mêlent la mûre et le cassis, il est ample et solide, c?est un vin riche et rond. Goûtez également leur Bordeaux rouge Château Capron 2011, 90% Merlot 10% Cabernet-Sauvignon, tout en rondeur, tout en charme, qui développe des tanins souples, vraiment très réussi. Il y a aussi ce Blaye Côtes de Bordeaux Orbite de Cantinot 2012, 100% Cabernet Sauvignon, de bouche fondue, de belle couleur, parfumé, avec ces nuances de sous-bois et de griotte, aux tanins fermes et ronds à la fois.

Yann et Florence Bouscasse
1, Cantinot
33390 Cars
Tél. : 05 57 64 31 70
Email : chateau.cantinot@wanadoo.fr
www.chateau-cantinot.com
 


Château BRONDELLE


Au sommet de son appellation. Ce propriétaire sympathique élève soigneusement son Graves rouge Château Andréa 2012, corsé et savoureux, aux tanins riches, souples et très bien équilibrés, un vin au nez intense (mûre, groseille, épices...), de bouche persistante. Il y a le Graves Classic blanc 2016, Sauvignon et Sémillon, et le Graves Classic rouge 2014, Merlot et Cabernet-Sauvignon, tout en bouche, un vin tendre, léger, vif, à prévoir sur une tarte à l?oignon ou une salade nordique. Goûtez son Sauternes Grande Réserve Château Fontaine 2011, un vin fin et savoureux, ample et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de pain grillé et de petits fruits macérés. Joli Bordeaux Supérieur Château Bras d?Argent 2015, de bouche bien corsée comme il le faut, généreux, aux tanins agréablement fondus.
Beau Pessac-Léognan blanc Château d?Alix 2014, très aromatique, un vin floral et onctueux, d?une belle fraîcheur persistante, de robe grenat soutenu, a un nez de fumé et de prune, en bouche, des nuances de fruits cuits et de cannelle, mêlant ampleur et structure.

Jean-Noël Belloc

33210 Langon
Tél. : 05 56 62 38 14
Email : chateau.brondelle@wanadoo.fr
www.chateaubrondelle.com
 



> Les précédentes éditions

Edition du 29/11/2022
Edition du 22/11/2022
Edition du 15/11/2022
Edition du 08/11/2022
Edition du 01/11/2022
Edition du 25/10/2022
Edition du 18/10/2022
Edition du 11/10/2022
Edition du 04/10/2022
Edition du 27/09/2022
Edition du 20/09/2022
Edition du 13/09/2022
Edition du 06/09/2022
Edition du 30/08/2022
Edition du 23/08/2022
Edition du 16/08/2022
Edition du 09/08/2022
Edition du 02/08/2022
Edition du 26/07/2022
Edition du 19/07/2022
Edition du 12/07/2022
Edition du 05/07/2022
Edition du 28/06/2022
Edition du 21/06/2022
Edition du 14/06/2022
Edition du 07/06/2022
Edition du 31/05/2022
Edition du 24/05/2022
Edition du 17/05/2022
Edition du 10/05/2022
Edition du 03/05/2022
Edition du 26/04/2022
Edition du 19/04/2022
Edition du 12/04/2022
Edition du 05/04/2022
Edition du 29/03/2022
Edition du 22/03/2022
Edition du 15/03/2022
Edition du 08/03/2022
Edition du 01/03/2022
Edition du 22/02/2022
Edition du 15/02/2022
Edition du 08/02/2022
Edition du 01/02/2022
Edition du 25/01/2022
Edition du 18/01/2022
Edition du 11/01/2022
Edition du 04/01/2022
Edition du 28/12/2021
Edition du 21/12/2021
Edition du 14/12/2021
Edition du 07/12/2021
Edition du 30/11/2021
Edition du 23/11/2021
Edition du 16/11/2021
Edition du 09/11/2021
Edition du 02/11/2021
Edition du 26/10/2021
Edition du 19/10/2021
Edition du 12/10/2021
Edition du 05/10/2021
Edition du 28/09/2021
Edition du 21/09/2021
Edition du 14/09/2021
Edition du 07/09/2021
Edition du 31/08/2021
Edition du 24/08/2021
Edition du 17/08/2021
Edition du 10/08/2021
Edition du 03/08/2021
Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021

 



Château FRANC LARTIGUE


Château LANIOTE


Château BRONDELLE


Château BOIS CARRÉ


Château HAUT-MACÔ


Château HAUT-SARPE


Château LAGARDE


Château CORBIN MICHOTTE


Château PIGANEAU


Château BOUSCAUT


Château Le CAILLOU


Château du MOULIN VIEUX


Château BRAN de COMPOSTELLE


Vignobles Jean GALAND et ses Enfants


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Château BELLEGRAVE


Château MAZEYRES


Château BOSSUET


Château HENNEBELLE


Château VOSELLE


Château LAJARRE


CLOS DES LUNES


Château DARIUS


Château CLOS des PRINCE


Château CERTAN de MAY de CERTAN


Château FONBADET


Clos du PÈLERIN


Château de PASQUETTE


Domaine de VIAUD


Château LAFARGUE


Château HAUT-SAINT-CLAIR


Château CANTENAC



DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


DOMAINE ALARY


DOMAINE ALAIN VIGNOT


CHATEAU REDORTIER


SCEA CHATEAU DAVID


CHAMPAGNE GOSSET


CHAMPAGNE CHARPENTIER


CHATEAU DES PEYREGRANDES


DOMAINE DE ROSIERS


H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE COMTE PERALDI


CLOS TRIMOULET


DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales